Saturday, March 11, 2006

Interview with Amin Maalouf


Interesting interview of Amin Maalouf in today's issue of al-Hayat. The interview has been divided in three parts, two more parts will follow tomorrow and Monday.

Update: Part two of the interview can be found here. Click here to read part three.

4 comments:

Reda said...

I read only 'Les identités meurtrières', but i really liked his reasoning, It's an essay i recommand to all those who want to understand the world where we live nowadays.

tanx for the link.

slix said...

interessting....Many months before I decided to read this author's books but I didn't....now you give me the desire for reading this author again....I will do soon...

Thanks for the post

Foulla said...

i'm a big fan of Maalouf.i have all his books,my favorite is Leon l'africain, and les croisades vues par les arabes..
thank you;)

Karim said...

Salam a tous, et merci pour les commentaires.

Pour ce qui est de l'interview, je dois dire que j'ai bcp aime la clarte des idees de Maalouf: on sent vraiment que ses theses sont bien reflechies. Quelques points que j'ai retenus, rapidement:

-- Maalouf affirme qu'il aurait ecrit en arabe s'il etait reste au Liban. Je salue l'idee, mais je constate non sans amertume que dans ce cas il serait probablement reste un grand inconnu.

-- Maalouf affirme qu'il n'aime pas l'exotisme. Neither do I. (Petit clin d'oeil a Tahar ben Jelloun. ;)

-- L'interview a ete une occasion pour moi de connaitre les references litteraires de Maalouf, et celles-ci sont des "heavy weights" de la litterature mondiale: Charles Dickens, Mark Twain, Thomas Mann, Fyodor Dostoevski et Leon Tolstoi. Etant moi-meme un grand fan des deux derniers auteurs, cela m'a fait plaisir de les retrouver sur la liste de Maalouf.

A foulla: si tu as aime Les croisades vues par les arabes de Maalouf, tu aimeras aussi (si ne l'as pas deja lu) un livre au titre similaire par l'historien italien Fransesco Gabrieli (ca existe aussi en version francaise). Il s'agit de traduction de textes choisis d'historiens arabes de la periode des croisades, qui pour la plupart ont ete des temoins directs des evenements qu'ils ont relates. C'est du grand art: l'histoire arabe a son sommet - enfin, presque (le sommet de l'histoire arabe etant l'oeuvre de Ibn Khaldoun, vraiment). Un livre que je recommende vivement.